Aux alliances de la promesse. Aux alliances de la promesse.
Aux alliances de la promesse.
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Toutes les voies de IHVH-Adonaï sont chérissement, vérité pour les détenteurs de son pacte, de ses témoignages.   
 
 

 
Symbole de l'arbre du milieu

 
Répondre au sujet    Aux alliances de la promesse. Index du Forum -> Initiation -> Le symbole
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 08:07 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Le symbole

Cet ordre initiatique, traditionnel, se réfère au " symbole ", qui a donné lieu à d’innombrables interprétations, car en réalité il est une valeur, une notion que nous appréhendons mais que nous ne pouvons exactement définir.
Le symbolisme est alors " l’état de la pensée et de la langue dans lequel les dogmes ne sont exprimés que par des symboles ", alors que " la symbolique, ensemble des symboles propres à une religion, à un peuple, à une époque est une science qui expose ces symboles, qui cherche en pénétrer le sens ".

Dans la doctrine chrétienne, le credo est nommé " symbole des apôtres ", " symbole de foi ". " Le mot symbole signifie un signe duquel on convient pour distinguer une chose d’avec une autre ".
Le symbole s’impose, même si il est choisi tout à fait arbitrairement, parce qu’il évoque nécessairement un complexe de pensées qui se projettent en lui, et c’est cette projection qui s’impose ensuite à nous.

Le symbolique dont nous voulons nous entretenir et celui d’une perspective métaphysique. Par cette science sacré, nous relions la valeur interne des choses avec le principe créateur qui illumine tous ce qui nous entoure. C’est rechercher la puissance de la parole éternelle, l’écho du verbe divin. Grâce au symbole, nous pouvons remonter à la cause.
Mais pour comprendre le symbole, il faut rester simple, intuitive, il faut être amour et avoir la foi.

En marche, les cœurs purs ! Oui, ils verront Elohîms ! Matth V,8

Abordons le symbole de "  l’Arbre du milieu "

_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Oct - 08:07 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 12:07 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Que nous apprend le code écrit.Pourquoi parler de " l’Arbre du milieu ".

Ilibade ,( membre d’un autre forum ) à attiré mon attention sur un détail , concernant l’arbre de la connaissance du bon et du mauvais. Je reprend le point qui m’intéresse et qui à su éveiller en moi cette curiosité concernant l’Arbre et son symbole.
En fait en lisant le livre de la Genèse , le lecteur peut dégager une image première de la création du jardin et de tout ce qu’il en résulte . Bref ! je me suis intéressé à l’arbre du jardin.

Premièrement en lisant le chapitre premier , je constate, la non création de Eve ou de Hava, encore moins ce qui va causer la chute à savoir le fruit de l’ " Arbre de la pénétration du bien et du mal ". Ou encore certains diront l’" Arbre de la science du bien et du mal ".

Ensuite au chapitre 2 de la Genèse , je lis :

Adonaï-IHVH Elohims fait germer de la glèbe tout arbre convoitable pour la vue et bien à manger ,l’arbre de la vie, au milieu et l’arbre de la pénétration du bien et du mal .2 :9


Cette première approche nous laisse imaginer deux arbres , un "  Abre de vie, au milieu du jardin " l’autre "  l’Arbre de la science , pénétration ou encore de la connaissance du bon et du mauvais ".
Puis Dieu ordonne au glébeux pour dire :

"  De tout arbre du jardin , tu mangeras, tu mangeras, mais de l’arbre de la pénétration du bien et du mal tu ne mangeras pas, oui , du jour où tu en mangeras , tu mourras , tu mourras, ".



Pour moi , ici les choses sont clair , nous parlons bien de l’arbre de la pénétration , de la science , ou connaissance du bien et du mal. Apparemment , on ne parle pas de l’arbre de la vie.
La ou je ne vois plus clair est dans le dialogue entre le serpent et la femme, je lis : Genèse 3 :1-8

Le serpent était nu, plus que tout vivant du champ qu'avait fait IHVH-Adonaï Elohîms. Il dit à la femme : "Ainsi Elohîms l'a dit : 'Vous ne mangerez pas de tout arbre du jardin'..".
2 La femme dit au serpent : "Nous mangerons les fruits des arbres du jardin,
3 mais du fruit de l'arbre au milieu du jardin, Elohîms a dit : Vous n'en mangerez pas, vous n'y toucherez pas, afin de ne pas mourir'".
4 Le serpent dit à la femme : "Non, vous ne mourrez pas, vous ne mourrez pas,

5 car Elohîms sait que du jour où vous en mangerez vos yeux se dessilleront et vous serez comme Elohîms, connaissant le bien et le mal".
6 La femme voit que l'arbre est bien à manger, oui, appétissant pour les yeux, convoitable, l'arbre, pour rendre perspicace. Elle prend de son fruit et mange. Elle en donne aussi à son homme avec elle et il mange.
7 Les yeux des deux se dessillent, ils savent qu'ils sont nus. Ils cousent des feuilles de figuier et se font des ceintures.
8 Ils entendent la voix de IHVH-Adonaï Elohîms qui va dans le jardin au souffle du jour. Le glébeux et sa femme se cachent, face à IHVH-Adonaï Elohîms, au milieu de l'arbre du jardin.





Je me souviens bien que l’interdiction concernait l’arbre de la science , oui mais alors pourquoi le serpent et la femme parlent ils du fruit de l’arbre du milieu du jardin , pourquoi lorsqu’ils se cachent de devant faces à Adonaï- IHVH se trouvent ils au milieu de l’arbre du jardin.

Je suis en droit donc de faire un lien de proximité entre les deux arbres et qu’ils sont étroitement unis dans le symbolisme, à tel point que certains arbres emblématiques présentent des traits qui évoquent l’un et l’autres à la fois ; mais il reste à expliquer en quoi ce lien consiste en réalité.


_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 18:08 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Voici toutes les recherches sur le symbole de la signification de l’Arbre de vie.1/ Citation du livre "  le symbolisme de la croix " de Réné Guénon.

La nature de l’ " Arbre de la science du bien et du mal " peut, comme son nom même l’indique, être caractérisée par la dualité, puisque nous trouvons dans cette désignation deux termes qui sont, non pas même complémentaires, mais véritablement opposés, et dont on peut dire en somme que toute la raison d’être réside dans cette opposition, car, quand celle-ci est dépassée, il ne saurait plus être question de bien ni de mal ; et il ne peut en être de même pour l’ " arbre de vie ", dont la fonction d’ " Axe du monde " implique au contraire essentiellement l’unité.

Donc, quand nous trouvons dans un arbre emblématique une image de la dualité, il semble bien qu’il faille voir là une allusion à l’ " Arbre de la science ", alors même que, à d’autres égards, le symbole considéré serait incontestablement une figure de l’ " Arbre de vie ". Il en est ainsi, par exemple, pour l’ " Arbre séphirothique " de la Quabbalah hébraïque, qui est expressément désigné comme l’ " Arbre de vie ", et où cependant la " colonne de droite " et la " colonne de gauche " offrent la figure de la dualité ; mais entre les deux et la " colonne de milieu ", où s’équilibrent les deux tendances opposées, et où se retrouve ainsi l’unité véritable de l’ " Arbre de vie ".

La nature duelle de l’ " Arbre de la science " n’apparaît d’ailleurs à Adam qu’au moment même de la " chute ", puisque c’est alors qu’il devient " connaissant le bien et le mal ". C’est alors aussi qu’il est éloigné du centre qui est le lieu de l’unité première, à laquelle correspond l’ " Arbre de vie " ; et c’est précisément " pour garder le chemin de l’Arbre de vie " que les Kerubim , armés de l’épée flamboyante, sont placés en l’entrée de l’Eden.
Ce centre est devenu inaccessible pour l’homme déchu, ayant perdu le " sens de l’éternité ", qui est aussi le " sens de l’unité " ; revenir au centre, par la restauration de l’ " état primordial ", et atteindre l’ " Arbre de vie ", c ‘est recouvrer ce " sens de l’éternité ". fin de citation.


A ce stade , je constate donc que l’Arbre du milieu à une fonction d’axe, d’un centre , contenant l’universel et la connaissance de l’eternité.
J’ai aussi cherché dans le Qu’ran ( le Coran ) et ,à ma grande surprise les textes vont dans le sens de cette perte ou déviation du centre et de l’éternité. De nombreux extraits des sourates apportent des précisions étonnante.


_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 10:59 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Toujours dans la même veine ( en rapport aux traditions et symbole de l’Arbre du milieu ) .Voici ce que rapporte , Maurice Gloton, dans son livre " Le Coran parole de Dieu ".

Dans ces extraits des sourates 2,7,15,20et 38, Dieu mentionne : la création d’Adam et sa noblesse, sa supériorité par rapport aux Anges, sa " con-jointe ", la désobéissance d’Adam, sa chute entraînant celle de sa conjointe- dont le nom n’est jamais prononcé- et de leur descendance .Chacune de ces séquences apporte des précisions que ne comportent pas les autres narrations. Les thèmes dominants de celles-ci peuvent être résumés de cette façon :La création d’Adam, sa condition paradisiaque sur terre, sa connaissance universelle de l’économie divine qui lui permet de nommer toutes les réalités en tant que lieutenant (Khalîf), son élection à la fonction centrale de substitut, la perte de sa condition d’androgyne primordial par la création de sa conjointe (zawja), l’attraction irrésistible de la connaissance distinctive qui se présente sous la forme de l’Arbre, la chute conjointe dans la multiplicité et la dispersion, la perte de la conscience de l’éternité, le repentir et le retour à Dieu après la chute, la mort et la résurrection, etc..
Le vocal " zawja " que nous avons rendu par "  con-jointe " s’applique, par ailleurs aussi bien l’homme qu’à la femme ou au deux réunis, aussi bien dans le Qur’ân que dans le lexique arabe classique. Il s’agit alors d’un élément de couple uni ou de deux éléments couplés et dans ce dernier cas, de deux éléments conjoints indissociables et inséparables…..

Dans le jardin paradisiaque, Adam encore androgyne, détient, dans son être unifié, une connaissance intuitive et une contemplation permanente synthétique de sa réalité essentielle qui ne lui permet pas encore d’acquérir une connaissance distinctive qu’il affectera seulement dans le monde de la multiplicité.
Celle-ci est déjà symbolisée, dans les divers épisodes coraniques cités par l’Arbre ( shajar). L’étymologie SH. J. R. de ce vocable prend le sens de : éloigner, être en divergence, se ramifier, être nombreux.
L’humain ne pouvait être tenté, par les paroles d’ Iblîs, que par sa prédisposition et sa propension à recevoir tous les noms que Dieu lui avait enseignés primordialement. Iblîs actualise alors en lui les germes de l’Arbre de la différenciation. En goûtant à l’Arbre, l’Humain développe en lui les germes de la multiplicité et devient lui-même un arbre microcosmique dans un univers arborescent macrocosmique et il en assume progressivement les différents aspects.

Symboliquement parlant, dans le jardin paradisiaque, l’Humain est une " sphère " parfaitement centrée, mais dans le monde de la multiplicité, il se décentre et devient comme elliptique avec deux foyers d’attraction : lui-même d’abord sous un double aspect maintenant désuni, et ensuite le monde où il évolue, l’un et l’autre étant dans un double rapport corrélatif indissociable. Ces deux foyers confèrent à l’être humain, au début de sa chute, une tendance à donner à Dieu des associés ou des concurrents qui lui font perdre progressivement sa conscience foncière du Dieu unique. Dieu lui-même précise : "  Ne prenez point deux dieux en tant que deux. Certes, ce qu’Il est : un Dieu unique C’est donc Moi seul que vous devez adorer "

Il est à remarquer que les cinq différences séquences, présentées ci-dessus, comportent des aspects qui se recoupent et d’autres qui diffèrent, apportant ainsi des notions complémentaires et enrichissantes sur le Cas d’Adam, de sa conjointe et sur la fonction corruptrice de Iblis par rapport à eux deux et à leur descendance. Très souvent dans des versets coraniques, des séquences qui semblent se répéter comportent des nuances qui font que ceux-ci ne sont pas de pures répétitions mais relèvent d’une fonction pédagogique et qu’il faut savoir déceler par l’étude et la méditation approfondie pour en tirer un enseignement toujours nouveau, jamais figé ni monotone. ( fin de citation)




Je vais faire un petit tour maintenant dans le symbolisme Chinois " toujours sur le symbole de l'Arbre".






_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 17:00 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Dans le symbolisme chinois, il existe un arbre dont les branches sont anastomosées de façon à ce que leurs extrémités se rejoignent deux à deux pour fgurer la synthèse des contraires ou la résolution de la dualité dans l'unité; on trouve ainsi, soit un arbre unique dont les branches se divisent et se rejoignent , soit deux arbres ayant même racine et se rejoignant de même par leurs branches.


C'est le processus de la manifestation universelle: tout part de l'unité et revient à l'unité; dans l'intarvalle se produit la dualité, division ou différenciation d'où résulte la phase d'existence manifestée: les idées de l'unité et de la dualité sont donc reunis ici comme dans les autres figurations.... Il existe aussi des représentations de deux arbres distincts et joints par une seule branche ( c'est ce qu'on appelle l'"Arbre lié"); dans ce cas, une petite branche sort de la branche commune, ce qui indique nettement qu'il s'agit alors de deux principes complémentaires et du produit de leur union; et ce produit peut-être encore la manifestation universelle, issue de l'union du "Ciel" et de la "Terre", qui sont les équivalents de Puruska et de Prakriti dans la tradition extrême-orientale, ou encore de l'action et de la réaction réciproques du Yang  et du Ying,  éléments masculin et féminin dont procèdent et participent tous les êtres, et dont la réunion en équilibre parfait constitue ( ou reconstitue) l' "Androgyne"   primordial dont il a été question plus haut.

Fin de citation. Du livre "le symbolisme de la croix" de, rené Guénon.

On trouve quelque chose de comparable dans la figuration de la croix du Christ entre deux autres croix, celles du bon et du mauvais larron. Ce que je trouve intéressant dans toutes ces traditions , sera le résultat final , la synthèse de tout, en rapport avec la bible.
_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
ASSAD


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2007
Messages: 35

MessagePosté le: Dim 7 Oct - 19:34 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Ami a écrit:
Dans le symbolisme chinois, il existe un arbre dont les branches sont anastomosées de façon à ce que leurs extrémités se rejoignent deux à deux pour fgurer la synthèse des contraires ou la résolution de la dualité dans l'unité; on trouve ainsi, soit un arbre unique dont les branches se divisent et se rejoignent , soit deux arbres ayant même racine et se rejoignant de même par leurs branches.

C'est le processus de la manifestation universelle: tout part de l'unité et revient à l'unité; dans l'intarvalle se produit la dualité, division ou différenciation d'où résulte la phase d'existence manifestée: les idées de l'unité et de la dualité sont donc reunis ici comme dans les autres figurations.... Il existe aussi des représentations de deux arbres distincts et joints par une seule branche ( c'est ce qu'on appelle l'"Arbre lié"); dans ce cas, une petite branche sort de la branche commune, ce qui indique nettement qu'il s'agit alors de deux principes complémentaires et du produit de leur union; et ce produit peut-être encore la manifestation universelle, issue de l'union du "Ciel" et de la "Terre", qui sont les équivalents de Puruska et de Prakriti dans la tradition extrême-orientale, ou encore de l'action et de la réaction réciproques du Yang  et du Ying,  éléments masculin et féminin dont procèdent et participent tous les êtres, et dont la réunion en équilibre parfait constitue ( ou reconstitue) l' "Androgyne"   primordial dont il a été question plus haut.

Fin de citation. Du livre "le symbolisme de la croix" de, rené Guénon.

On trouve quelque chose de comparable dans la figuration de la croix du Christ entre deux autres croix, celles du bon et du mauvais larron. Ce que je trouve intéressant dans toutes ces traditions , sera le résultat final , la synthèse de tout, en rapport avec la bible.

Ce que tu dis au travers des différents posts me fait penser à la croix du Christ.
La ligne verticale nous rappelle le tronc de l'arbre et la poutre horizontale et comparable à 2 branches.
Le message de la croix constitue sans contestations possible le thème "central" de la Bible et s'élève donc en son milieu, tout comme l'arbre du milieu. Mai s'est aussi le centre en ce que chaque humain doit accomplir dans son existence la crucifixion du Moi, de l'EGO ( YHWH, EGO EIMI). C'est donc aussi le centre de notre existence et cet évènement doit se tenir en notre milieu.
Pour continuer le parallèle avec l'arbre des séphiroth, et ses "colonne de droite" et "colonne de gauche", Jésus sur la croix et entre les 2 larrons : un à sa droite et un à sa gauche.
Je ne parle pas de l'arbre qui se trouve au milieu de la Jérusalem céleste et qui produit douze fruits par an car je suppose que c'est là que tu en viendra à la fin.

Merci pour ton explication du coran car c'est vraiment un livre que je n'ai pas encore approfondis avec cette vision là. 
_________________
1 Cor 2: 15. Celui du souffle investigue tout; mais lui, personne ne l’investigue.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Lun 8 Oct - 18:10 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Trop fort ! ASSAD Wink

Oui , tu penses bien. C'est vrai que nous ne pouvons garder sous silence , tout le symbolisme de la croix. Le Seigneur nous exhorte à porté sa croix, elle doit donc bien avoir sa signification. D'autant plus que la parole n'est pas avar sur le sujet. Je pense à la signification du poteau avec le serpent , ect...

Eh bien entendu , je ferai un petit tour sur les arbres de vie , de la Jérusalem céleste. Okay
_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 06:24 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Petit clin d'oeil , sur le symbole de la croix et son utilité pour la promesse.

Citation:
Ephésiens 2:16 "et qu'il réconcilie les deux en un seul corps pour Elohîms, à travers la croix, tuant la haine en lui",....



_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
ASSAD


Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2007
Messages: 35

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 11:30 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Ami a écrit:

Petit clin d'oeil , sur le symbole de la croix et son utilité pour la promesse.

Citation:

Ephésiens 2:16 "et qu'il réconcilie les deux en un seul corps pour Elohîms, à travers la croix, tuant la haine en lui",....




Coucou Ami,
Afin de montrer que nous sommes en plein dans le but du forum et de son thème je met le contexte de ta citation.


12. vous étiez en ce temps-là sans Christ, séparés de la république d'Israël et étrangers aux alliances de la promesse, n'ayant point d'espérance, et étant sans Dieu dans le monde. 13. Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez autrefois éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. 14. Car c'est lui qui est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, en abattant le mur de séparation, l'inimitié ; 15. ayant détruit par sa chair la loi des commandements, laquelle consistait en des ordonnances, afin que des deux il créât en lui-même un seul homme nouveau, en faisant la paix ; 16. et qu'il les réconciliât l'un et l'autre en un seul corps avec Dieu, par sa croix, ayant tué par elle l'inimitié. 17. Et étant venu, il a annoncé la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près ; 18. car c'est par lui que nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père, dans un même Esprit. 19. Ainsi vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors, mais vous êtes concitoyens des saints et domestiques de Dieu ; 20. ayant été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire, 21. en qui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur ; 22. en qui vous aussi, vous êtes édifiés ensemble pour être une habitation de Dieu en Esprit.
_________________
1 Cor 2: 15. Celui du souffle investigue tout; mais lui, personne ne l’investigue.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Mer 17 Oct - 12:01 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Code:
[size=12]Coucou Ami,
Afin de montrer que nous sommes en plein dans le but du forum et de son thème je met le contexte de ta citation.


12. vous étiez en ce temps-là sans Christ, séparés de la république d'Israël et étrangers aux alliances de la promesse, n'ayant point d'espérance, et étant sans Dieu dans le monde. 13. Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez autrefois éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. 14. Car c'est lui qui est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, en abattant le mur de séparation, l'inimitié ; 15. ayant détruit par sa chair la loi des commandements, laquelle consistait en des ordonnances, afin que des deux il créât en lui-même un seul homme nouveau, en faisant la paix ; 16. et qu'il les réconciliât l'un et l'autre en un seul corps avec Dieu, par sa croix, ayant tué par elle l'inimitié. 17. Et étant venu, il a annoncé la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près ; 18. car c'est par lui que nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père, dans un même Esprit. 19. Ainsi vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors, mais vous êtes concitoyens des saints et domestiques de Dieu ; 20. ayant été édifiés sur le fondement des apôtres et prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire, 21. en qui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur ; 22. en qui vous aussi, vous êtes édifiés ensemble pour être une habitation de Dieu en Esprit.[/size]


Merci ASSAD,
Ce que tu as souligné, démontre donc ,que l'accès auprés du Père est étroitement lié aux alliances de la promesse. Nous nous efforcerons ensemble ,de partarger cette édification en Esprit.

Bien à toi
A+



_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
ilibade


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2007
Messages: 10
Localisation: Pau

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 23:08 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Ami a écrit:
Je suis en droit donc de faire un lien de proximité entre les deux arbres et qu’ils sont étroitement unis dans le symbolisme, à tel point que certains arbres emblématiques présentent des traits qui évoquent l’un et l’autres à la fois ; mais il reste à expliquer en quoi ce lien consiste en réalité.

Une seconde hypothèse peut être envisagée. C'est qu'il n'existe en réalité qu'un seul arbre, mais que selon la perspective sous laquelle on l'observe, il peut alors prendre plusieurs aspects :

1- Soit un seul arbre dans l'unité, comme le voit Isha dans sa réponse au Serpent. Dans ces conditions l'arbre est bien au milieu, et il s'agit donc du tronc de l'arbre, qui est effectivement sur l'axe central et unifié.

2- Soit un arbre dans la multiplicité, avec plusieurs branches et feuillages, ou même plusieurs arbres en une forêt, et alors on y sépare le bien du mal, le visible du caché, et cela est alors l'exercice du discernement et donc de la science, dont l'objet est bien de séparer les branches. Ainsi, en science, on parle des différentes branches ou "disciplines" de la connaissance. C'est d'ailleurs dans les branches que l'on trouve le fruit de l'arbre, et comme ce fruit ne peut être sur toutes les branches à la fois, la considération du fruit suppose de discerner entre les branches, et même, je dirais, entre les différents fruits.

Ainsi, le symbolisme de l'arbre est des plus immédiats, car il suffit de reproduire un arbre même sous une forme schématique pour en comprendre la signification.

On y trouvera :
1- l'arborescence des racines. En effet, pour puiser dans la terre les éléments nécessaires à l'existence, les racines forment une arborescence, partant des plus fins brins jusqu'aux racines de fondation et d'assise de l'arbre.

2- Le tronc est la partie de l'union. Il est au centre et unifie les deux arborescences, celle enterrée (racines) et celle de la manifestation visible (branches et feuillage). C'est la partie la plus robuste de l'arbre.

3- L'arborescence visible. C'est elle qui reçoit la lumière pour la photosynthèse, et qui est alors symbolique de la lumière du chapitre 1 de la Genèse, dont le rôle est effectivement de rendre discernable ce qui était alors invisible. Cette arborescence est aussi ce que l'on voit le mieux de loin et, lorsqu'on regarde de loin un arbre, c'est plus souvent par la considération du feuillage que du tronc.

Dans le symbolisme de l'arbre, on va même beaucoup plus loin. En effet, la partie que l'on coupe généralement de l'arbre, c'est le tronc, c'est-à-dire le point axial de fusion. C'est pourquoi, il y a quelque chose de très métaphysique dans ce symbolisme, car la séparation des deux arborescences et la distinction des contraires (masculin-féminin, visible-invisible, bien-mal, etc...) est en quelque sorte comme si on assassinait le point d'union et de fusion de ces contraires. Ainsi, dès le début, l'arbre cherche à manifester son branchage, ses feuilles et ses fruits. Il reproduit le schéma de l'arborescence des racines, mais cette fois-ci dans le domaine visible. Et donc, le tronc est ignoré. Or ce qui fait la longévité de l'arbre d'une saison à l'autre (image du temps cyclique), c'est le tronc. Alors même que les feuilles tombent, et que l'on coupe les branchages, le tronc demeure et l'arbre renaît à la saison suivante. Mais si l'on coupe le tronc, les feuillages et branches meurent. C'est alors la fin de cette belle floraison dont les résidus sont brulés ou destinés à la décomposition.

Un autre aspect, plus métaphysique encore, est la considération que les arborescences sont l'expression du Multiple, alors que le tronc est l'expression de l'Unique. Alors il faut entrer un peu plus dans la Genèse. Au départ, une graine unique est semée. Elle reçoit un peu d'eau (image de la conscience) et elle commence à interagir avec la terre nourricière (Adamah). Il se développe alors une première séparation, une sorte de sexualisation, entre ce qui est encore grain, et ce qui est production. Il y a distinction entre cause et effet. C'est là le principe de la succession et de l'enchaînement des causes. Ce qui est produit est féminin (Eve sort du côté d'Adam). Et ce qui est féminin est ce qui est visible (ou qui se fait remarquer : cela revient au même (lol) ). C'est alors l'apparence qui apparaît, et cela est l'amour de la forme, cette forme qui va piéger la Conscience Universelle Adâm, par le pouvoir lumineux, principe de ce qui rend visible et donc discernable, et que le symbolisme biblique appelle Serpent. Ce principe de la lumière rend possible la dualité et sépare ce qui se fait remarquer et qui est apparent ( la forme) de ce qui est moins apparent ou invisible. Comment, devant cette floraison de formes multiples si féminines, si séduisantes, comment la conscience pouvait-elle conserver l'image de l'Unique ?

Mais la lumière est aussi le principe de la photosynthèse, et cette photosynthèse consolide le tronc, en le rendant plus gros et plus solide, tel un corps d'éternité, image de l'Unique, Visibilité de l'Invisibilité, Et cet aspect de la lumière est alors Vie, Existence, Consolidation, l'objectif secret de l'Existence, c'est-à-dire l'Etre. Dans la tradition druidique, on coupait les fruits et les feuilles, mais on enlaçait les troncs. N'est-ce pas sur les troncs que sont sculptés tous ces témoignages émouvants des petits coeurs amoureux ? N'est-ce pas en se réfugiant contre un tronc, que l'on peut se placer à l'ombre d'un Soleil ardent et brûlant ?

Le dernier aspect du symbolisme touche à la question du Mobile et de l'Immobile. Si les racines sont immobiles, en réalité, elles se transforment tout le temps, mais de façon invisible, car la terre est meuble. De même les feuillages et branchages sont en mouvement face au vent. Seul le tronc est destiné à être immuablement sans mouvement et sans altération. C'est la partie divine de l'arbre, celle qui exprime la quiétude, la force, la solidité, la paix.


Revenir en haut
Auteur Message
ilibade


Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2007
Messages: 10
Localisation: Pau

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 23:17 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Ilibade a écrit:
Visibilité de l'Invisibilité

Oui, ici, il faut que je précise davantage. L'invisibilité, car le tronc est ce qu'on ne remarque pas dans une perspective éloignée. Plus on s'approche de l'arbre, et plus la considération des branches et feuillages perd de son importance, alors que se révèle la majesté du tronc.

Peut-être ainsi, l'expression est-elle plus claire. Le tronc devient visible, et alors il est bien l'image de ce qui était invisible. Le tronc est donc l'union des contraires, et face à lui, les racines et les feuillages ont si peu de diamètre, si peu de force, si peu d'importance.


Revenir en haut
Auteur Message
Ami


Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2007
Messages: 103
Localisation: France- Haute-Saône

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 13:22 (2007)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Ilibade, votre commentaire ( exellent! ) , me fait rebondir sur une pensée Paullinienne.

Romains 11,

Car, si leur mise à l'écart a été la réconciliation de l'univers, que sera leur réintégration, sinon la vie à partir de la mort ?

16 Or, si les prémices sont consacrées, la pâte l'est aussi. Et si la racine est consacrée, les branches le sont aussi.

17 Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, si toi, l'olivier sauvage, tu as été greffé sur eux, et si tu es devenu participant à la racine opulente de l'olivier,

18 ne sois pas fier aux dépens des branches. Et si tu fais le fier, sache que tu ne portes pas la racine, mais la racine te porte, toi.

19 Diras-tu donc : "Les branches ont été retranchées pour que je sois greffé" ?

20 Bien ! Elles ont été retranchées pour leur non-adhérence, et toi, tu tiens par l'adhérence. Ne t'exalte donc pas; frémis, plutôt !

21 Car si Elohîms n'a pas épargné les branches naturelles de l'arbre, il ne t'épargnera pas non plus.
_________________
Psaumes 119:63,64
Moi, l'associé de tous ceux qui frémissent de toi, des gardiens de tes préceptes.
Ton chérissement, Adonaï-IHVH, remplit la terre ; apprends-moi tes lois.


Revenir en haut
Auteur Message
acanais30


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mar 2017
Messages: 1

MessagePosté le: Lun 20 Mar - 14:56 (2017)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu Répondre en citant

Ami a écrit:
Voici toutes les recherches sur le symbole de la signification de l’Arbre de vie.1/ Citation du livre "  le symbolisme de la croix " de Réné Guénon.

La nature de l’ " Arbre de la science du bien et du mal " peut, comme son nom même l’indique, être caractérisée par la dualité, puisque nous trouvons dans cette désignation deux termes qui sont, non pas même complémentaires, mais véritablement opposés, et dont on peut dire en somme que toute la raison d’être réside dans cette opposition, car, quand celle-ci est dépassée, il ne saurait plus être question de bien ni de mal ; et il ne peut en être de même pour l’ " arbre de vie ", dont la fonction d’ " Axe du monde " implique au contraire essentiellement l’unité.

Donc, quand nous trouvons dans un arbre emblématique une image de la dualité, il semble bien qu’il faille voir là une allusion à l’ " Arbre de la science ", alors même que, à d’autres égards, le symbole considéré serait incontestablement une figure de l’ " Arbre de vie ". Il en est ainsi, par exemple, pour l’ " Arbre séphirothique " de la Quabbalah hébraïque, qui est expressément désigné comme l’ " Arbre de vie " assurances deces, et où cependant la " colonne de droite " et la " colonne de gauche " offrent la figure de la dualité ; mais entre les deux et la " colonne de milieu ", où s’équilibrent les deux tendances opposées, et où se retrouve ainsi l’unité véritable de l’ " Arbre de vie ".

La nature duelle de l’ " Arbre de la science " n’apparaît d’ailleurs à Adam qu’au moment même de la " chute ", puisque c’est alors qu’il devient " connaissant le bien et le mal ". C’est alors aussi qu’il est éloigné du centre qui est le lieu de l’unité première, à laquelle correspond l’ " Arbre de vie " ; et c’est précisément " pour garder le chemin de l’Arbre de vie " que les Kerubim , armés de l’épée flamboyante, sont placés en l’entrée de l’Eden.
Ce centre est devenu inaccessible pour l’homme déchu, ayant perdu le " sens de l’éternité ", qui est aussi le " sens de l’unité " ; revenir au centre, par la restauration de l’ " état primordial ", et atteindre l’ " Arbre de vie ", c ‘est recouvrer ce " sens de l’éternité ". fin de citation.


A ce stade , je constate donc que l’Arbre du milieu à une fonction d’axe, d’un centre , contenant l’universel et la connaissance de l’eternité.
J’ai aussi cherché dans le Qu’ran ( le Coran ) et ,à ma grande surprise les textes vont dans le sens de cette perte ou déviation du centre et de l’éternité. De nombreux extraits des sourates apportent des précisions étonnante.




Merci pour ces belles paroles. Les générations d'aujourd'hui ne suivent plus les principes et valeurs chrétiennes et il est temps de les remettre dans le droit chemin.


Revenir en haut
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:35 (2018)    Sujet du message: Symbole de l'arbre du milieu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Aux alliances de la promesse. Index du Forum -> Initiation -> Le symbole Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme